Matrice 200 I un drone pour les inspections professionnelles

DJI continue d’innover dans le déploiement de ses solutions aériennes…Lors du salon Mobile World Congress 2017 qui se tient à Barcelone, le groupe chinois a présenté le Matrice M200, un drone destiné à accomplir des missions professionnelles. Un drone aux capacités innovantes destiné à accueillir des capteurs haute-résolution pour des inspections aériennes et de la collecte de données, y compris en environnements hostiles, même sous la pluie : Inspection de ponts, structures, éoliennes, recherches.

Cette nouvelle plateforme à un indice de protection IP43 – protégé contre les poussières de plus de 1 mm de diamètre et contre l’eau de pluie jusqu’à 60° de la verticale – DJI l’à équipé de pas moins de plus de 20 capteurs pour une redondance des composants qui permet d’améliorer la fiabilité, avec des doubles IMU.  Il est équipé de deux capteurs optiques à l’avant et sous l’appareil, complétés par un capteur infrarouge pour détecter des obstacles à sa verticale – un outil indispensable pour les vols sous des ouvrages d’art. Son système optique avant est capable de détecter les obstacles jusqu’à 30 mètres et les capteurs infrarouges sur le dessus scannent les obstacles sur 5 mètres. Comme sur le dernier Inspire 2, le Matrice M200 peut être contrôlé par un pilote en FPV, et ses caméras actionnées par un cadreur. Avec deux batteries qui alimentent l’appareil, son autonomie peut aller jusqu’à 38 minutes selon la charge embarquée et le type de batterie. Il peut couvrir des missions de longue durée.
Le Matrice M200 peut être configuré en simple nacelle vers le bas- Zenmuse X4S, Zenmuse X5S, Zenmuse Z30, Zenmuse XT pour de la thermographie en cobranding avec FLIR – mais aussi en double nacelle vers le bas, mais également avec une nacelle sur le dessus unique. Pour une sécurité optimum, l’unité RTK du M210 RTK aide le drone à voler en stationnaire avec une précision de l’ordre du centimètre grâce aux données GPS améliorées, et rend les interférences du système de transmission potentiellement moins dangereuses lors de vols proches de structures. Pas de doute que ce drone soit dans les futurs moyens de notre société technique, drone-XT !
Dji TechnologiesDrone XT

Le Elbphilharmonie de Hamburg en vol immersif

Découvrez le nouvel auditorium de Hamburg, le Elbphilharmonie en vol immersif en drone. Une experience inédite réalisée avec deux drones : un Inspire et un racer. Décidez quand vous voulez accélerer pour visiter l’intérieur incroyable de ce nouvel auditorium. De l’escalator d’entrée au hall principal, de sa terrasse extérieure ou on peut contempler un beau travail d’architecture avec des habillages graphiques, des escaliers d’accès à l’auditorium, tout a été pensé pour s’inviter à une belle visite et des vues inédites. Vous pouvez vous-même décider de la vitesse de votre visite en pressant votre barre d’espace…Actions garanties !

Discover the new Elbphilharmonie in Hamburg, in a drone immersive flight. A stunning experience with two drones : A Dji inspire and a racer : Two speeds, LOW and MOTION. Decide for yourself how you would like to discover the incredible interior architecture of the Elbphilharmonie. From the tube to the plaza, from the outside plaza where we could discover a beautiful graphic work on the building, from the foyers to the Grand Hall, a well-thinking experience through a flight. Turn on the sound and away you go ! Hold on the space bar for an action-packed experience, guaranteed !

https://countdown.elbphilharmonie.de/en/slowmotion/

 

Le Phantom du Lac – Philip Bloom

Philip Bloom est un cinéaste/photographe de renommée mondiale, qui pendant les 10 dernières années s’est spécialisé dans la création de videos inédites quel que soit son boitier. Certains de ses plus beaux projets ont été créés avec les reflex Canon. En tant que beta-testeur de plusieurs marques dans ses propres productions, son site web est devenu une référence pour les cinéastes en herbe, mais aussi pour les professionnels voulant investir. Son site compte plus de 1 000 000 visites par mois…

Sa réputation d’utiliser de petits drones, comme le DJI Phantom 4 et Inspire 1, a été couronné quand il a remporté le meilleur film de voyage au « New York City Drone Film Festival » de 2015, pour son court-métrage en Thaïlande « Koh Yao Noi« . Il utilise des drones dans un certain nombre de projets, y compris pour CNN et « The Wonder List« .

Il est dans une perpétuelle recherche et expérimentation grace aux nouvelles technologies. Ses réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram ainsi que son site Web, sont très populaires. Ils sont fréquemment utilisés comme référence pour aider les cinéastes quelque que soient leurs niveaux de compétence.

Il est temps de présenter son court édit sur le Lac Léman lors d’une brève visite en Suisse pour donner une conférence à l’Ecole Hôtelière de Lausanne. Images tournées avec le DJI Phantom 4.

Philip Bloom: « C’est vraiment une région magnifique et je souhaite avoir plus qu’un soir et qu’un matin pour continuer à filmer. J’ai définitivement conquis ma peur de survoler l’eau!

Philip Bloom is a world-renowned filmmaker who, for the past 10 years of his 27-year career has specialized in creating incredible cinematic images no matter what the camera. Some of his most iconic work was created with Canon DSLRs. As one of the biggest evangelists for their use in productions his website became the place to go to for budding filmmakers as well as experienced ones keen to embrace the new technology. His site now regularly has over 1,000,000 visitors a month.

His reputation with using small drones like the DJI Phantom and Inspire 1 was cemented when he won Best Travel Film at the 2015 New York City Drone Film Festival for his short filmed in Thailand “Koh Yao Noi”. He has since used drones in a number of projects including CNN’s « The Wonder List » 

He is constantly stretching his creative abilities and experimenting with new technology. His large social medial following on platforms like Facebook, Twitter and Instagram as well as his enormously popular website are frequently used to help and educate filmmakers of all skill levels.

Time to present a short relaxing edit of some footage shot by himself at Lake Geneva/ Lac Leman during a super brief visit to Switzerland to give a talk to the Ecole Hôtelière de Lausanne. Shot with the DJI Phantom 4.

He said : « This is a truly stunning area i wish i had more than a couple of hours one evening and the next morning to capture it. I most definitely have conquered my fear of flying over water! »

 

 

Inspire 2 – DJI

La Puissance Libérée….Voici le dernier drone de la marque DJI : l’Inspire 2.
Il passe de 0 à 80 km/h (50 mph) en seulement 5 secondes et atteint un maximum de 94 km/h (58 mph). Sa vitesse descendante est de 9 m/s. Une telle vitesse et agilité pour un appareil de cette taille est une première. Un système de double batterie allonge le temps de vol jusqu’à un maximum de 27 minutes d’autonomie (avec la X4S) et la technologie auto-chauffante lui permet de voler même dans des températures très basses. Le FlightAutonomy a été revu et développéspécifiquement pour l’Inspire 2, autorisant un évitement d’obstacles dans deux directions et une redondance des capteurs. Les capteurs de détection et d’évitement d’obstacles ont été intégrés sur l’Inspire 2 : Deux capteurs sont placés à l’avant, et deux autres sous l’appareil, complétés par des capteurs infrarouge sur le dessus du fuselage pour les vols en intérieur. Les multiples modes de vol intelligents ont été accrus,comme Spotlight Pro, pour donner aux pilotes la possibilité de créer des plans complexes et spectaculaires…

Ce nouveau chassis accueille également une caméra FPV sur 2 axes, destinée à contrôler l’appareil lors des vols sur des longues distances, ou pour des vols plus précis…

L’Inspire 2 va sortir avec deux options de caméra stabilisée, et une belle avancée technique: Une Zenmuse X4S de 20 Mp, qui peut filmer maintenant en 4K à 60 Fps, et une Zenmuse X5S de 20,8 Mp, doté d’un capteur au format Micro 4/3, qui filme en 5,2K à 30 Fps, mais aussi en 4K à 30 Fps…

Situé dans l’Inspire 2, le système de traitement d’image, le tout nouveau CineCore 2.0, enregistre les vidéos en 5,2K au format Adobe CinemaDNG1, Apple ProRes2 entre autres. CineCore 2.0 est intégré dans le nez de l’appareil et fonctionne avec toute caméra connectée au port de nacelle dédié.

 

The Inspire 2 takes everything that was good about the Inspire 1 and improves it. An all-new image processing system records at up to 5.2K in CinemaDNG RAW, Apple ProRes and more. It goes from 0 to 50mph (80kph) in just 5 seconds and hits a maximum speed of 58mph (94kph) and has a max descent speed of 9m/s for unheard of speed and agility in an aircraft this size. A dual battery system prolongs the flight time to a maximum of 27 minutes (with an X4S),while self-heating technology allows it to fly even in low temperatures. FlightAutonomy has been revised and developed specifically for the Inspire 2,providing two directions of obstacle avoidance and sensor redundancy. Increased intelligence adds multiple intelligent flight modes, including Spotlight Pro, giving even single pilots the ability to create complex, dramatic shots.

An upgraded video transmission system is now capable of dual signal frequency and dual channel, streaming video from an onboard FPV camera and the main camera simultaneously, for better pilot and camera operator collaboration.

The Inspire 2 comes with two types of camera : A Zenmuse X4S with 20 Mp – 4K and 60 Fps, and a Zenmuse X5S with 20,8 Mp, with Micro 4/3 sensor – 5,2K and 30 Fps, 4K and 30 Fps…

The Inspire 2 creative workflow has been completely optimized and is now capable of recording videoin CinemaDNG and Apple ProRes, and other common formats for post-production in filmmaking. Also supported are FAT32/exFAT* file systems,which allow fast copying of files direct from the CINESSD without additional software.

 

 

 

Le nouveau VW Amarok mis en scène dans une cascade des plus spectaculaires.

Courchevel. L’un des aéroports les plus extrêmes dans le monde. Une piste de seulement 537 mètres de long. Et le nouveau Amarok. Dans une cascade des plus spectaculaires…

La scène se passe dans les Alpes françaises, à l’aéroport de Courchevel, qui est considéré comme l’un des aéroports les plus dangereux du monde. Juste la bonne toile de fond à l’agence Grabarz & Partner pour y retrouver le style d’un certain James Bond. Dans le film, le VW Amarok est motorisé par un V6 tirant un planeur dans l’air. Que la mise en scène soit si dramatique, est une bonne question, car une telle expérience ne peut se réussir qu’avec des pilotes professionnels.

Ramsis Moussa –  Chef du marketing – VW utilitaires : « Cette mise en scène est inhabituelle, car elle est adressée  à une base de consommateurs particulière. Nous avons trouvé à travers des études que la cible de Amarok sont pour la plupart des hommes jeunes et des commerçants indépendants qui utilisent le véhicule pour double utilité, pour l’entreprise et le plaisir. C’set un moyen de se différencier par le véhicule. »

 

Courchevel. One of the most extreme airports in the world. A track of only 537 meters long. And the new Amarok. In a spectacular waterfall …

The scene takes place in the French Alps, Courchevel airport, which is considered to be the most dangerous airports in the world. Just the right backdrop at the Grabarz & Partner agency to find the style of a certain James Bond. In the film, the VW Amarok is powered by a V6 pulling a glider in the air. That the staging is so dramatic, is a good question, because such an experience can only be achieved with professional drivers.

Ramsis Moussa –  Marketing Chief – VW utilities : « This staging is unusual because it is addressed to a particular consumer. We have found through studies that the Amarok targets are mostly young men and independent traders who use the vehicle for dual purpose, business and pleasure.This is a way to be different by the vehicle. «