Matrice 200 I un drone pour les inspections professionnelles

DJI continue d’innover dans le déploiement de ses solutions aériennes…Lors du salon Mobile World Congress 2017 qui se tient à Barcelone, le groupe chinois a présenté le Matrice M200, un drone destiné à accomplir des missions professionnelles. Un drone aux capacités innovantes destiné à accueillir des capteurs haute-résolution pour des inspections aériennes et de la collecte de données, y compris en environnements hostiles, même sous la pluie : Inspection de ponts, structures, éoliennes, recherches.

Cette nouvelle plateforme à un indice de protection IP43 – protégé contre les poussières de plus de 1 mm de diamètre et contre l’eau de pluie jusqu’à 60° de la verticale – DJI l’à équipé de pas moins de plus de 20 capteurs pour une redondance des composants qui permet d’améliorer la fiabilité, avec des doubles IMU.  Il est équipé de deux capteurs optiques à l’avant et sous l’appareil, complétés par un capteur infrarouge pour détecter des obstacles à sa verticale – un outil indispensable pour les vols sous des ouvrages d’art. Son système optique avant est capable de détecter les obstacles jusqu’à 30 mètres et les capteurs infrarouges sur le dessus scannent les obstacles sur 5 mètres. Comme sur le dernier Inspire 2, le Matrice M200 peut être contrôlé par un pilote en FPV, et ses caméras actionnées par un cadreur. Avec deux batteries qui alimentent l’appareil, son autonomie peut aller jusqu’à 38 minutes selon la charge embarquée et le type de batterie. Il peut couvrir des missions de longue durée.
Le Matrice M200 peut être configuré en simple nacelle vers le bas- Zenmuse X4S, Zenmuse X5S, Zenmuse Z30, Zenmuse XT pour de la thermographie en cobranding avec FLIR – mais aussi en double nacelle vers le bas, mais également avec une nacelle sur le dessus unique. Pour une sécurité optimum, l’unité RTK du M210 RTK aide le drone à voler en stationnaire avec une précision de l’ordre du centimètre grâce aux données GPS améliorées, et rend les interférences du système de transmission potentiellement moins dangereuses lors de vols proches de structures. Pas de doute que ce drone soit dans les futurs moyens de notre société technique, drone-XT !
Dji TechnologiesDrone XT

Le nouveau VW Amarok mis en scène dans une cascade des plus spectaculaires.

Courchevel. L’un des aéroports les plus extrêmes dans le monde. Une piste de seulement 537 mètres de long. Et le nouveau Amarok. Dans une cascade des plus spectaculaires…

La scène se passe dans les Alpes françaises, à l’aéroport de Courchevel, qui est considéré comme l’un des aéroports les plus dangereux du monde. Juste la bonne toile de fond à l’agence Grabarz & Partner pour y retrouver le style d’un certain James Bond. Dans le film, le VW Amarok est motorisé par un V6 tirant un planeur dans l’air. Que la mise en scène soit si dramatique, est une bonne question, car une telle expérience ne peut se réussir qu’avec des pilotes professionnels.

Ramsis Moussa –  Chef du marketing – VW utilitaires : « Cette mise en scène est inhabituelle, car elle est adressée  à une base de consommateurs particulière. Nous avons trouvé à travers des études que la cible de Amarok sont pour la plupart des hommes jeunes et des commerçants indépendants qui utilisent le véhicule pour double utilité, pour l’entreprise et le plaisir. C’set un moyen de se différencier par le véhicule. »

 

Courchevel. One of the most extreme airports in the world. A track of only 537 meters long. And the new Amarok. In a spectacular waterfall …

The scene takes place in the French Alps, Courchevel airport, which is considered to be the most dangerous airports in the world. Just the right backdrop at the Grabarz & Partner agency to find the style of a certain James Bond. In the film, the VW Amarok is powered by a V6 pulling a glider in the air. That the staging is so dramatic, is a good question, because such an experience can only be achieved with professional drivers.

Ramsis Moussa –  Marketing Chief – VW utilities : « This staging is unusual because it is addressed to a particular consumer. We have found through studies that the Amarok targets are mostly young men and independent traders who use the vehicle for dual purpose, business and pleasure.This is a way to be different by the vehicle. «